Arrêté du 30 octobre 2019 portant agrément d'expérimentation d'actions médico-sociales « Un chez-soi d'abord jeunes » en faveur de personnes en situation de précarité

Date : 
Jeudi 31 Octobre 2019

Un arrêté du 30 octobre 2019 lance l'expérimentation « Un chez-soi d'abord jeunes » à Lille et Toulouse. Elle vise à permettre à des personnes sans chez soi âgés de 18 à 25 ans présentant une ou des pathologies mentales sévères d'accéder à un logement, de s'y maintenir, de bénéficier d'un accompagnement médical et social adapté pour faciliter leur accès aux droits (couverture sociale, ressources, prestations) et à des soins efficients, à l'emploi ou la formation et à l'insertion sociale et citoyenne.

Basée sur le dispositif ACT « Un chez-soi d'abord » qui propose un accès direct au logement depuis la rue sans condition de traitement ou d'arrêt des substances psychoactives moyennant un accompagnement intensif et pluridisciplinaire au domicile de la personne, cette expérimentation vise particulièrement les jeunes adultes entre 18 et 25 ans sans domicile et présentant des troubles psychiques sévères. Il semble en effet que le dispositif ACT soit moins efficient pour ce public qui nécessite un accompagnement plus soutenu et spécifique.

Cette expérimentation vise donc à déterminer les spécificités de l'accompagnement de ces jeunes, permettant de leur apporter des outils pour favoriser la transition vers l'âge adulte en réduisant les risques de récidive des situations de sans-abrisme et de rupture de soins et en développant leurs compétences de vie.

Consulter l'arrêté et le cahier des charges de l'expérimentation